Pour une sociologie du travail

La question du travail est aujourd’hui essentielle dans les recherches en sciences sociales. En dépassant les notions de classe, les chercheurs s’attachent à définir de nouveaux enjeux en rapport avec la politique, le genre ou même l’anthropologie. On notera ainsi “Libérer le travail” de Thomas Coutrot, “les émotions au travail” de Aurélie Jeantet, ou encore l’ouvrage collectif “Je travaille, donc je suis” et son approche “féministe” du travail.