Kessel en Pléiade

La Quinzaine de la Pléiade est consacrée cette année à un grand écrivain souvent dénigré par la critique parce que trop grand public : Joseph Kessel, dont deux volumes de “Romans et récits” paraissent ces jours ci ainsi qu’un album illustré qui lui est consacré (offert pour l’achat de trois volumes). Signalons par ailleurs les deux principales nouveautés du premier semestre, “Le grand meaulnes” d’Alain-Fournier et une anthologie des romans de Jean Giono autour d’”Un roi sans divertissement”.

Le polar israélien

Le nouveau roman de Dror Mishani  “Une deux trois” est un roman psychologique puissant qui nous entraîne dans la société moderne et animée de Tel-Aviv mais où les tensions et les préjugés sont toujours présents. L’occasion pour nous de vous faire découvrir plus avant le dynamisme des romans policiers israéliens avec notamment les récents : “La mort du khazar rouge” de Shlomo Sand ou “Unité 8200” de Dov Alfon.

Autour de Melville

Certains textes du grands romancier américain Herman Melville étaient indisponibles depuis longtemps. Les éditions Gallimard s’emploient donc à publier à nouveau dans leur collection Imaginaire “Pierre ou les Ambiguïtés” et “Vareuse-blanche”. Parallèlement à ces deux romans, paraît le magnifique texte de Giono intitulé “Pour saluer Melville”, véritable exercice d’admiration pour l’homme et son oeuvre.

Albert Camus

Il y a soixante ans, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. Jamais l’aura de son oeuvre n’aura été ternie et Camus reste un des auteurs les plus lu et étudié aujourd’hui. Deux ouvrages, un essai de Vincent Duclert et un abécédaire viennent enrichir et compléter notre approche d’un homme et d’une pensée plus que jamais d’actualité.

Ernst Kantorowicz

Initialement paru à la fin des années 80, l’oeuvre phare de Ernst Kantorowicz, “Les deux corps du roi, essai sur la théologie politique au moyen âge” paraît aujourd’hui en poche. L’occasion unique de redécouvrir les travaux de l’historien consacrés aux idées politiques au moyen âge et également réunis dans un volume de la collection Quarto. À lire également, l’importante biographie qui lui a été consacrée chez Gallimard par Robert Lerner.

Cioran inédits

Dans leur collection “Arcades”, les Editions Gallimard font paraître deux ouvrages inédits de Cioran, “Fenêtre sur le rien” et “Divagation”, ensemble de textes qui préfigurent les grandes oeuvres à suivre, et le cheminement intellectuel du philosophe. Deux ouvrages qui sont par ailleurs traduits du roumain, puisqu’il faudra attendre son fameux “Précis de décomposition” pour que la langue française ne s’impose définitivement à l’auteur.

La collection Quarto

Depuis sa création, la collection Quarto des éditions Gallimard ne cesse de s’enrichir et de proposer des volumes toujours richement documentés et illustrés. Preuve en est, l’édition des oeuvres de Léonard de Vinci qui accompagne le 500è anniversaire de sa mort et celle en coffret de la Recherche de Proust pour fêter le centenaire du Goncourt obtenu en 1919. Bien d’autres titres sont disponibles, redécouvrez toute la richesse de cette collection devenue incontournable.

Patrick Modiano

A l’occasion de la parution du nouveau roman de Patrick Modiano, “Encre sympathique” qui relate la quête d’un homme sur les traces d’une femme disparue, nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir l’oeuvre de cet écrivain de la mémoire et de l’oubli, prix Nobel de littérature 2014. Une belle occasion pour se plonger dans le très émouvant “Dora Bruder” ou encore “Rue des boutiques obscures”, prix Goncourt 1978.

Romain Gary en Pléiade

Romain GARY fait son entrée dans “La Pléiade” avec la parution de deux volumes de “Romans et récits”. Pour marquer cet événement et accompagner la traditionnelle opération de la Quinzaine, un magnifique album rédigé par Maxime Decout lui est consacré et offert pour l’achat de trois volumes de la collection. A cette occasion, nous recevrons pour une rencontre, le jeudi 23 mai à 18h30, Mireille Sacotte, Maxime Decout et Denis Labouret.

Erri de Luca à l’honneur

A l’occasion de la parution de son dernier livre, Le tour de l’oie dans lequel Erri De Luca évoque sa jeunesse, son militantisme, son amour pour la montagne et la nécessité d’écrire, nous vous invitons à (re)découvrir sur nos tables l’oeuvre de l’écrivain napolitain, avec entres autres textes emblématiques Montedidio ou encore La nature exposée.