Bacon en toutes lettres

Francis Bacon est l’objet d’une grande rétrospective qui vient de s’ouvrir au centre Pompidou. L’oeuvre de ce peintre majeur du XXème siècle y est analysée à travers les lectures qui l’ont marqué. Outre le complet catalogue “Bacon en toutes lettres”, on (re)lira le texte que Deleuze lui a consacré en 1982, “Francis Bacon : logique de la sensation” et le recueil d’entretiens que publie L’Atelier contemporain.

La Préhistoire : inspiration des modernes

Le catalogue “La préhistoire, une énigme moderne” vient bouleverser notre perception des origines de l’art moderne : et si les artistes modernes s’étaient inspirés de l’art de la préhistoire ? En effet, autour de 1860, les premières grottes sont découvertes – et avec elles des images originelles porteuses d’une foultitude de questions et de fantasmes. Les artistes modernes s’en emparent, les inscrivent dans leur recherche et les traduisent dans le langage de la modernité. Ce sont aussi ces questionnements qu’abordent Maria Stavrinaki dans “Saisis par la préhistoire” et Michel Jullien dans “Les Combarelles”.