Histoire(s) d’Algérie

Trois écrivains se sont emparés en cette rentrée de notre histoire coloniale et plus particulièrement  des relations entre la France et l’Algérie : Alice Zeniter dans “L’art de perdre”, Brigitte Giraud avec “Un loup pour l’homme” et Jean-Marie Blas de Roblès pour “Dans l’épaisseur de la chair”. Trois romans vibrants où les auteurs révèlent chacun un passé algérien plein d’ombre et de silences. Nous aurons le plaisir de recevoir Brigitte Giraud le mardi 26 septembre à 18h30.