Rosa, rosarum, rosis, rosis..

Ce ne sont pas moins de trois ouvrages qui paraissent en cette rentrée autour du latin et de son héritage dans nos langues romanes. Si Gilles Siouffi et Alain Rey nous rappellent “De la nécessité du grec et du latin” et de leur vitalité linguistique, Pierre Laurens dans “Les mots latins pour Mathilde” nous transmet de passionnantes “petites leçons de vocabulaire”. Enfin, l’association le Latin dans les littératures européennes ouvre dans “le bon air latin” le nécessaire débat sur l’enseignement du latin, la richesse du français et la question du savoir.