La vie selon Courbet

Jean-Luc Marion évoque dans un essai très personnel (Editions Flammarion) le travail de Gustave Courbet, peintre de l’instantané qui cherchait, sans idée préconçue, à révéler au regard “les choses réelles et existantes”. De ce grand personnage, David Bosc avait évoqué dans une fiction poétique les dernières années dans “La claire Fontaine” (Editions Verdier)