Albert Camus

Il y a soixante ans, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. Jamais l’aura de son oeuvre n’aura été ternie et Camus reste un des auteurs les plus lu et étudié aujourd’hui. Deux ouvrages, un essai de Vincent Duclert et un abécédaire viennent enrichir et compléter notre approche d’un homme et d’une pensée plus que jamais d’actualité.

Histoire de l’URSS

Le mardi 28 janvier, nous recevrons Nicolas Werth à l’occasion de la parution conjointe de l’”Histoire de l’URSS” et “les grandes famines soviétiques”. Un retour sur l’histoire russe, “De la chute du tsar à celle du dernier président du Soviet suprême, sept décennies d’une histoire complexe et mouvementée, marquée par deux guerres mondiales et la guerre froide.” À cette occasion nous vous invitons à découvrir un ensemble de textes sur l’histoire russe, à l’image du récent, “les polices politiques du bloc de l’Est” de Emmanuel Droit .

Ernst Kantorowicz

Initialement paru à la fin des années 80, l’oeuvre phare de Ernst Kantorowicz, “Les deux corps du roi, essai sur la théologie politique au moyen âge” paraît aujourd’hui en poche. L’occasion unique de redécouvrir les travaux de l’historien consacrés aux idées politiques au moyen âge et également réunis dans un volume de la collection Quarto. À lire également, l’importante biographie qui lui a été consacrée chez Gallimard par Robert Lerner.

Jean Echenoz

La parution d’un nouveau roman de Jean Echenoz est toujours la promesse d’un grand moment de lecture. “Vie de Gérard Fulmard” ne décevra pas tant l’auteur semble s’amuser à perdre son lecteur dans les méandres des aventures rocambolesques de ce détective privé à la petite-semaine ! Voici l’occasion de se replonger dans l’oeuvre éclectique d’un écrivain à l’écriture toujours parfaitement précise et ciselée.

Rome et la guerre

“Que peut-on savoir des premières guerres de Rome ? Quelle a été la portée des défaites romaines au sein de ces conflits militaires, qui ont tous été réécrits postérieurement comme des victoires indubitables de Rome ?” C’est la question que soulève Mathieu Engerbeaud dans “Les premières guerres de Rome”, alors que paraît conjointement une nouvelle traduction de “La guerre des gaules” de Jules César. Sur le même sujet on lira également la passionnante biographie que Jean-Louis Brunaux à consacré à “Vercingétorix”.