Algérie, d’une guerre à l’autre

A  l’occasion de la parution du très beau roman noir de Adlene Meddi, “1994”, qui revient sur les années sanglantes de la guerre civile en Algérie, retrouvez sur nos tables et en vitrine une sélection de titres autour de l’Algérie dans le polar, de la guerre d’indépendance à aujourd’hui, tels que “Meurtres pour mémoire” de Didier Daeninckx ou encore le fameux “Quatuor algérien” de Yasmina Khadra et de son non moins fameux commissaire Llob

Japonisme

Le Japon est toujours à l’honneur en cette rentrée. Trois ouvrages  superbement illustrés nous convient à découvrir trois artistes emblématiques de la période d’Edo : le peintre Ito Jakuchu et les dessinateurs Ôoka Shunboku et Tachibana Morikuni. Des oeuvres d’une très grande subtilité qui ont amplement influencé les maîtres de l’estampe japonaise.

Retours sur la mort

A l’instar du foisonnant et passionnant travail de Thomas Laqueur “Le travail des morts” qui analyse nos attitudes collectives devant la mort et plus particulièrement notre rapport aux dépouilles mortelles, ce sont deux incursions  tout à fait étonnantes dans l’histoire de la mort que nous proposent Claude Gauvard dans “Condamner à mort au moyen âge” et Richard Cobb dans “La mort est dans Paris”. Deux univers temporels et deux ouvrages étonnants qui se lisent comme de véritables enquêtes.

Histoire(s) africaines

L’Afrique est à l’honneur en cette rentrée avec des parutions conjointes en histoire ancienne et contemporaine.. Signalons tout d’abord la biographie que consacre Linda Heywood à la reine “Njinga”, en Afrique centrale au 17ème siècle, et l’approche très claire de Florent Piton qui revient sur “Le génocide des Tutsi du Rwanda”. Enfin il faut noter  l’édition passionnante d’entretiens croisés entre Souleymane Bachir Diagne et Jean-Loup Amselle, où l’Afrique se conjugue entre anthropologie et philosophie.