La Quinzaine Pléiade

Simone de Beauvoir fait son entrée dans la Pléiade avec la parution de ses “Mémoires”. Pour marquer cet évènement et accompagner la traditionnelle opération de la “Quinzaine”, un magnifique album lui est consacrée et offert pour l’achat de trois volumes. Signalons aussi les dernières parutions avec le dernier volume des oeuvres de Stevenson, une nouvelle et magnifique édition des “Misérables” de Victor Hugo ainsi que les oeuvres de Kierkegaard qui fait lui aussi son entrée dans la prestigieuse collection.

La collection Quadrige

Avec leur couverture rouge, les ouvrages de la collection Quadrige ont une identité forte dans l’édition des sciences humaines. Depuis quelques années, la collection s’ouvre également à des textes plus contemporains, sans abandonner ce qui fait toute la richesse de son fond, à savoir la réédition des grands textes classiques. Nous vous proposons toute une sélection parmi la collection, de “Matière et mémoire” de Henri Bergson à “Nietzsche et la philosophie” de Gilles Deleuze en passant par “Le nazisme et l’antiquité” de Johann Chapoutot.

Festival de Cannes

Le mois de mai ne serait pas vraiment le mois de mai sans le Festival de Cannes ! A l’occasion de cette 71ème édition, la librairie porte un coup de projecteur sur quelques parutions récentes. Outre le très complet “Dictionnaire amoureux de Cannes” de Gilles Jacob, nous vous invitons à découvrir deux biographies consacrées à deux actrices emblématiques du cinéma français : “Delphine Seyrig, une vie” aux éditions du nouveau Monde et “Isabelle Huppert, vivre ne nous regarde pas” aux éditions Capricci.

Le Mai 68 des écrivains

Mai 68 : la contestation saisit des pans entiers de la société. Difficile pour les écrivains, en particulier d’avant-garde de rester à l’écart de ce grand ébranlement de l’ordre symbolique. Boris Gobille retrace dans un livre très documenté cet engagement des écrivains à cette période charnière. Parmi eux, Maurice Blanchot fut très actif, lui qui est considéré comme un écrivain du retrait et du silence. Jean-François Hamel porte un éclairage inédit sur cette période peu connue de la vie de Blanchot dont Folio publie par ailleurs les textes politiques qu’il rédigea en Mai 68. Nous reçevrons Boris Gobille et Jean-François Hamel le Mardi 22 Mai à 18h30.

Mai 68

Nous consacrons une large vitrine à Mai 68, dans laquelle l’Histoire, la littérature et le graphisme se mêlent et se répondent. Bouillonnement politique mais plus encore social, les ouvrages sont nombreux à nous plonger dans cet état d’urgence de la fin des années soixante. On retiendra dans cette large production éditoriale le très beau “Images en lutte”, ainsi que la passionnante enquêtes sur les militants “Changer le monde, changer sa vie”. Sans oublier l’approche historique et  rigoureuse de Ludivine Bantigny avec “1968, de grands soirs en petits matins”.

Angela Carter

Difficile de résumer l’oeuvre de l’auteure anglaise Angela Carter morte prématurément en 1992 à 51 ans. A la fois très réalistes et fantastiques, ses romans entraînent le lecteur dans un monde bizarre, magique et sensuel. Alors que les éditions Inculte publient un de ses textes les plus foisonnant, Bourgois réédite plusieurs de ses titres dans leur collection de poche.

Israël face à son histoire

70 ans, c’est un jeune anniversaire, et pourtant ces soixante dix années auront marqué comme jamais l’Histoire mondiale. 1948, création de l’état d’Israël : bien des ouvrages reviennent aujourd’hui sur ces décennies écoulées et sur des enjeux politiques, religieux et géopolitiques toujours aussi présents. Parmi ces ouvrages, Salomon Malka racontent les “70 jours qui ont fait l’état d’Israël”, quand Julieta Fuentes-Carrera s’interroge avec justesse sur “Israël, l’obsession d’un territoire”. On retiendra également l’immense travail de Michel Abitbol et son impressionnante “Histoire d’Israël.

John Fante en poche

Il était devenu impossible depuis quelques temps de trouver le moindre titre de John Fante disponible en format poche. La plupart le sont à nouveau dans la collection 10×18 et c’est donc avec un grand plaisir que nous pouvons nous replonger dans les aventures tragi-comiques de l’inoubliable Arturo Bandini.

Colonisé, colonisateur

Au coeur de la grande histoire des colonisations, la figure du colon tient une place à part. Si chacun se souvient de l’ouvrage désormais classique de Albert Memmi, “Portrait du colonisé, portrait du colonisateur”, il est intéressant de se revenir aux racines de l’”aventure coloniale”, et des ambivalences de ceux qui à l’époque furent aussi consacrés comme des héros avec “Colonies de peuplement” de Joël Michel ou “L’empire des sables” de Emmanuel Garnier