Bernard Malamud

Considéré comme un des plus grands auteurs américain du XXè siècle, Robert Malamud faisait figure de référence pour Saul Bellow ou Philip Roth. Depuis 2015, les éditions Rivages ont entrepris de rééditer son oeuvre. Paraît donc enfin son recueil de nouvelles le plus connu, “Le Tonneau magique”, après plusieurs de ses romans, tous empreints d’un profond humanisme.

Le capital Van Gogh

Et si les frères Van Gogh  avaient annoncé avant l’heure la transformation profonde du marché de l’art des XXème et XXIème siècles ? Telle est l’une des pistes explorées par Wouter van der Veen dans son opus Le capital Van Gogh. Avec cette lecture enthousiasmante, voici l’occasion pour nous d’interroger l’évolution du marché de l’art et de (re)lire le désormais classique “L’artiste, l’institution et le marché” de Raymonde Moulin et “La domestication de l’art” de Laurent Cauwet récemment paru.

Histoire(s) d’immigration

Avec “La France des Belhoumi”, le sociologue Stéphane Beaud nous propose un regard sur le long terme sur la vie d’une famille immigrée en France, des années 70 à nos jours. L’occasion de revenir avec également Emmanuel Blanchard sur l’”Histoire de l’immigration algérienne” ou encore Michel Agier qui dans son dernier essai nous offre une analyse sans concession autour de la question des migrants et de “La jungle de Calais”.

Rome, grandeur et décadence

L’histoire romaine n’en finit pas de nous fasciner, de par sa grandeur, et de par sa chute, sujette encore aujourd’hui à bien des interprétations. On se plongera dans le travail impressionnant que constitue “Rome, cité universelle”, nouveau volume de l’histoire des mondes anciens chez Belin, ou encore dans la “Nouvelle histoire romaine” de Guglielmo Ferrero, avant de s’arrêter sur le passionnant récit que fait Barry Strauss de “La Mort de César”.

La naissance de l’art abstrait

Les deux catalogues d’exposition consacrés à “Kupka” et à “l’Avant-garde russe” nous donnent à voir la naissance de l’art abstrait. Ou comment ce mouvement, né aux lendemains des grandes révolutions et de l’avènement de la photographie, fut porteur d’utopies. On notera également la parution de “Kandinsky, Malévitch, Filonov et la philosophie” pour son éclairage sur le lien entre les théories de l’art établies par ces artistes, marquées par la spiritualité et les récentes découvertes scientifiques, et leur oeuvre peinte.

Minuit Double

Claude Simon, Samuel Beckett, Marguerite Duras, Jean Echenoz, Jean-Philippe Toussaint ce sont quelques uns des prestigieux auteurs de la collection de poche Minuit Double que nous mettons en avant en vitrine et sur nos tables. Trois belles nouveautés viennent de paraître parmi lesquelles, “L’opoponax” de Monique Wittig, réédition d’un texte surprenant prix Médicis en 1964, “Cinéma” de Tanguy Viel et “Au piano” de Jean Echenoz. A cette occasion un texte inédit de Laurent Mauvignier “Voyage à New Delhi” est offert pour l’achat de deux volumes de la collection Double.

Yves BONNEFOY

Disparu en 2016, Yves Bonnefoy est à l’honneur en ce printemps des poètes. Alors qu’un numéro de la revue “Europe” lui est consacré, les “Belles Lettres” publient le tome 1 de sa riche correspondance. Philippe Jaccottet, Christian Dotremont, Pierre Boulez, André Breton tels sont, parmi d’autres, les destinataires de ces lettres qui font affleurer le tissu d’une vie d’homme et de poète avec ses réseaux d’amitiés. A noter aussi la réédition en Folio de “L’écharpe rouge”, dernier livre d’Yves Bonnefoy dans lequel il revenait avec beaucoup d’émotion sur la naissance de sa vocation.

Trois auteurs noirs américains

Toni Cade Bambara, James Baldwin, Toni Morrison. Trois auteurs noirs américains de générations et de style différents mais qui n’ont cessé de s’interroger sur la place des noirs dans la société américaine. Trois parutions récentes nous rappellent que la question reste d’une actualité brûlante dans un pays qui n’en a pas fini avec la notion de “race”

.

Les Editions de la Peuplade

Distribué depuis peu en France, La Peuplade est un éditeur québécois particulièrement tourné vers la littérature du grand nord au sens large du terme. Les trois romans qui viennent de paraître simultanément confirment cet intérêt et nous permettent notamment de découvrir un surprenant premier texte d’une jeune auteure groenlandaise, Niviaq Korneliussen. Quant aux deux autres titres, ils nous invitent à voyager en Islande et au Canada.