Un cauchemar urbain

Dans son nouvel ouvrage, Thierry Paquot montre, au terme d’une longue enquête, comment l’accélération de l’urbanisme a façonné une uniformisation de nos paysages, entraînant déséquilibres sociaux, économiques et écologiques. Ce sont ces mêmes exclusions que dénoncent Anne Lambert  dans “Tous propriétaires” quand elle remet en cause le crédo social et politique de l’accession à la propriété et au “rêve pavillonnaire” .

   

Deux jeunes auteures nigérianes

Les hasards de l’édition mettent actuellement sous les feux de l’actualité deux jeunes auteures nigérianes, Chimamanda Ngozi Adichie et Chinelo Okparanta. Toutes les deux ont beaucoup en commun : nées au Nigeria, elles en sont parties pour vivre plusieurs années aux Etats-Unis sans pour autant renier leur pays d’origine. C’est ce qui fait certainement l’originalité et la richesse de chacun de leur ouvrage où les questions de l’identité et de l’exil sont centrales.

     

Kostas Axelos

Les Editions Rue d’Ulm publient “L’Exil est la patrie de la pensée”, ensemble de textes inédits ou introuvables de Kostas Axelos. L’occasion de redécouvrir l’oeuvre du penseur et son cheminement intellectuel marqué par son engagement politique et ses années d’enseignement à la Sorbonne. Les Editions Encre Marine rééditent par ailleurs deux autres textes d’Axelos, dont “Marx, penseur de la technique” issu de sa thèse de doctorat.

   

Chicago, ville romanesque

Deux parutions récentes inscrivent Chicago dans la lignée des villes américaines propres à inspirer les romanciers. Ainsi les éditions La dernière Goutte font paraître un roman inédit de Franck Harris daté de 1909. Intitulé “La Bombe”, l’auteur y évoque les mobilisations ouvrières de la fin du XIXè qui aboutirent à la célébration du 1er mai. Quant aux éditions Finitude, elles republient le roman de Stuart Dybeck “Les Quais de Chicago” devenu indisponible. Tout en étant moins ancré dans une réalité sociale et politique très forte, ce texte peut aussi se lire comme une balade à travers les quartiers populaires de la ville.

     

70 ans après…

Alors que débutent les cérémonies commémorant le 70ème anniversaire de la libération des camps, nous consacrons une vitrine sur ces dernières années de la Seconde Guerre Mondiale. Charlotte Delbo, Primo Levi, Elie Wiesel et bien d’autres nous permettent d’aborder cette période entre histoire, témoignages et littérature. Signalons également l’ouvrage de Annette Wieviorka : “1945, la découverte” aux Editions du Seuil, que nous recevrons le 17 février prochain, ainsi que celui de Marceline Loridan-Ivens “Et tu n’es pas revenu” aux Editions Grasset, que nous recevrons le 4 mars prochain.

Bernard Malamud, enfin !

Bernard Malamud est considéré comme un des maîtres du roman juif américain à l’instar de Saul Bellow. Il était donc fort dommageable de constater que son oeuvre était indisponible depuis très longtemps en français. Les éditions Rivages ont décidé de remédier à ce manque et de lancer un programme de rééditions qui s’ouvre aujourd’hui avec deux publications : “L’Homme de Kiev”  dans la collection Rivages-poches et “Le Meilleur” en grand format.

     

Philosopher en Islam

Depuis Averroès et Avicenne, la philosophie a toujours été présente dans le monde musulman, entraînant de nombreuse traductions des textes classiques anciens et de nombreux courants de pensée à l’image d’un islam des Lumières. Dans son dernier ouvrage “Pourquoi lire les philosophes arabes”, Ali Benmakhlouf fait se rencontrer les grands textes médiévaux au prisme de la philosophie contemporaine, quand Ulrich Rudolph retrace pour sa part, et de manière concise, la riche histoire de la “philosophie  dans le monde islamique”. Deux regards passionnants pour éclairer cette tradition philosophique et intellectuelle.

     

Qu’est-il juste de faire ?

C’est à cette question d’une apparente simplicité que tente de répondre Pierre Bayard dans le réjouissant “Aurais-je sauvé Geneviève Dixmer ?”. Une fiction théorique où il se transporte sous la Révolution française afin de sauver l’héroine du roman de Dumas “Le chevalier de Maison-rouge”. Un bel éloge de la fiction comme laboratoire des cas de conscience, thème auquel nous consacrons notre vitrine thématique, et titre de l’ouvrage de Frédérique Leichter-Flack.

Nous reçevrons Pierre Bayard le Mercredi 11 Février à 18h30

     

Littérature et musique

La divine chanson d’Abdourahman-Ali Waberi paru aux éditions Zulma est un magnifique roman qui s’empare de la vie exemplaire du chanteur, compositeur et poète afro-américain, Gil Scott-Heron, réinventé ici sous le nom de Sammy l’échanteur. Dans ses mémoires posthumes, La dernière fête des éditions de l’Olivier, cette figure mythique et homme de combat évoque pour la première fois sa vie notamment son enfance mouvementée mais aussi ses rencontres avec Bob Marley, Michael Jackson ou encore Stevie Wonder.

     

De l’institution judiciaire

Le sociologue et anthropologue Didier Fassin poursuit son travail autour de l’institution judiciaire en France et de ses représentants. Après avoir étudié dans “la force de l’ordre” les systèmes et fonctionnements de la police des quartiers, il publie aujourd’hui “l’ombre du monde” dans lequel, par une enquête approfondie il explore les arcanes de notre système pénitentiaire et  la condition carcérale.