Nos vitrines de Noël : Japon & Japonisme

L’année du Japonisme en France va bientôt prendre fin, l’occasion pour nous de consacrer une vitrine aux nombreuses parutions des derniers mois, parmi lesquelles deux riches catalogues d’expositions : “Trésors de Kyoto” au musée Cernuschi et “Meiji : splendeurs du Japon impérial” au musée Guimet et le magnifique, “Cent aspects de la lune” – fac-similé du chef-d’oeuvre de Yoshitoshi.

Nos vitrines de Noël : Beaux-arts

Peintres, photographes et cinéastes ; artistes classiques et contemporains : notre vitrine souhaite refléter la richesse des publications de cette fin d’année. Avec des livres qui ont particulièrement accroché notre regard : la très riche monographie “Pieter Bruegel” de Michel Weemans, le catalogue de l’exposition “Miro : ceci est la couleur de mes rêves” ou la magnifique “Rétrospection” de Joël Meyerowitz.

Du vrai et du faux dans l’art

En 2016, Jan Six – marchand d’art spécialiste des maîtres flamands et hollandais – découvre un tableau qu’il finira par attribuer à Rembrandt. Le portrait d’un jeune homme de Rembrandt relate l’enquête minutieuse qui conclura avec certitude à l’authentification du tableau. Y sont abordées les questions d’authenticité et de copies, questions que l’on retrouvera en miroir dans les opus de Charlotte Guichard, La griffe du peintre, et de Harry Bellet, Faussaires illustres.

Japonisme

Le Japon est toujours à l’honneur en cette rentrée. Trois ouvrages  superbement illustrés nous convient à découvrir trois artistes emblématiques de la période d’Edo : le peintre Ito Jakuchu et les dessinateurs Ôoka Shunboku et Tachibana Morikuni. Des oeuvres d’une très grande subtilité qui ont amplement influencé les maîtres de l’estampe japonaise.

Festival de Cannes

Le mois de mai ne serait pas vraiment le mois de mai sans le Festival de Cannes ! A l’occasion de cette 71ème édition, la librairie porte un coup de projecteur sur quelques parutions récentes. Outre le très complet “Dictionnaire amoureux de Cannes” de Gilles Jacob, nous vous invitons à découvrir deux biographies consacrées à deux actrices emblématiques du cinéma français : “Delphine Seyrig, une vie” aux éditions du nouveau Monde et “Isabelle Huppert, vivre ne nous regarde pas” aux éditions Capricci.

Le capital Van Gogh

Et si les frères Van Gogh  avaient annoncé avant l’heure la transformation profonde du marché de l’art des XXème et XXIème siècles ? Telle est l’une des pistes explorées par Wouter van der Veen dans son opus Le capital Van Gogh. Avec cette lecture enthousiasmante, voici l’occasion pour nous d’interroger l’évolution du marché de l’art et de (re)lire le désormais classique “L’artiste, l’institution et le marché” de Raymonde Moulin et “La domestication de l’art” de Laurent Cauwet récemment paru.

La naissance de l’art abstrait

Les deux catalogues d’exposition consacrés à “Kupka” et à “l’Avant-garde russe” nous donnent à voir la naissance de l’art abstrait. Ou comment ce mouvement, né aux lendemains des grandes révolutions et de l’avènement de la photographie, fut porteur d’utopies. On notera également la parution de “Kandinsky, Malévitch, Filonov et la philosophie” pour son éclairage sur le lien entre les théories de l’art établies par ces artistes, marquées par la spiritualité et les récentes découvertes scientifiques, et leur oeuvre peinte.

Corot, le portrait

Reconnu pour ses peintures de paysages, Camille Corot n’en fut pas moins un grand portraitiste. Le musée Marmottan propose une exposition consacrée à ses portraits, où l’on perçoit sa recherche permanente de l’équilibre entre l’idéal de la Renaissance italienne et le réalisme d’un Vermeer ou d’un Manet, son contemporain. L’occasion de vous proposer une sélection de livres pour revivre ce parcours singulier que fut celui de Camille Corot.

Le voyage d’hiver

Peu avant sa mort, Franz Schubert compose “Le voyage d’hiver”, ensemble de lieder pour piano et voix sur des poèmes de Wilhelm Müller. Oeuvre bouleversante et d’un romantisme désespéré, elle va marquer des générations de musiciens et de chanteurs. Le ténor Ian Bostridge nous entraîne dans ce même voyage au travers une enquête passionnante et musicale. Et pour nous mettre au diapason hivernal, citons également “Un hiver avec Schubert” de Olivier Bellamy, ainsi que la très belle édition de l’oeuvre (avec CD) par le baryton Stephan Genz et le pianiste Michel Dalberto.

Un regard sur les Etats-Unis d’Amérique

Emblème du matérialisme triomphant, écrin d’un développement intellectuel et artistique original, les Etats-Unis d’Amérique conservent un extraordinaire pouvoir de fascination autant pour les étrangers que pour les autochtones. A travers la littérature et la photographie, grâce au regard des écrivains étrangers et des photographes américains, nous vous invitons à rejoindre ce gigantesque caravansérail où se côtoient langues, coutumes, nationalités et croyances diverses et où se mêlent radicaux, traders, sans-abris et immigrants.