Rome et la guerre

“Que peut-on savoir des premières guerres de Rome ? Quelle a été la portée des défaites romaines au sein de ces conflits militaires, qui ont tous été réécrits postérieurement comme des victoires indubitables de Rome ?” C’est la question que soulève Mathieu Engerbeaud dans “Les premières guerres de Rome”, alors que paraît conjointement une nouvelle traduction de “La guerre des gaules” de Jules César. Sur le même sujet on lira également la passionnante biographie que Jean-Louis Brunaux à consacré à “Vercingétorix”.

Cioran inédits

Dans leur collection “Arcades”, les Editions Gallimard font paraître deux ouvrages inédits de Cioran, “Fenêtre sur le rien” et “Divagation”, ensemble de textes qui préfigurent les grandes oeuvres à suivre, et le cheminement intellectuel du philosophe. Deux ouvrages qui sont par ailleurs traduits du roumain, puisqu’il faudra attendre son fameux “Précis de décomposition” pour que la langue française ne s’impose définitivement à l’auteur.

Routes de la Soie

Auteur d’une histoire magistrale de “La route de la soie”, nouvellement parue en format poche, Peter Frankopan fait paraître, en collaboration avec l’illustrateur Neil Packer, un album illustré, inspiré de ses travaux. L’occasion de parcourir le fil de ces routes mythiques, croisements incessant entre orient et occident, et que nous offre également le très bel ouvrage “Sur les routes de la soie”, dans une approche historique, culturelle et artistique.

 

La collection Quarto

Depuis sa création, la collection Quarto des éditions Gallimard ne cesse de s’enrichir et de proposer des volumes toujours richement documentés et illustrés. Preuve en est, l’édition des oeuvres de Léonard de Vinci qui accompagne le 500è anniversaire de sa mort et celle en coffret de la Recherche de Proust pour fêter le centenaire du Goncourt obtenu en 1919. Bien d’autres titres sont disponibles, redécouvrez toute la richesse de cette collection devenue incontournable.

Environnement & Moyen Âge

Dans “La nature et le roi” Jean-Pierre Devroey revient sur les liens étroits entre le règne de Charlemagne, moment politique fondateur, et la question environnementale, la croissance démographique et la peur de la faim. Une autre histoire où prennent place à part égale l’homme et la nature, comme le montre également le collectif “La forêt au Moyen-âge” ou comme le soulignait déjà Thomas Labbé dans son ouvrage “Les catastrophes naturelles au moyen âge”.

Alain Supiot : leçon de clôture

Professeur au Collège de France, Alain Supiot vient de faire paraître sa leçon de clôture : “Le travail n’est pas une marchandise”. Bien présent sur nos tables, nous vous invitons à découvrir ou (re)découvrir ses travaux au travers ses plus grands textes tels que  “la gouvernance par les nombres” ou son grand classique “Homo Juridicus”

Autour de Georges Duby et du Moyen Âge

A l’occasion de la parution dans la collection de la Pléiade des oeuvres de Georges Duby, nous consacrons une large présentation à l’histoire du Moyen Âge. Autour de l’historien du “Dimanche de Bouvines”, vous retrouvez les parutions les plus récentes, à l’image du “Louis X, Philippe V, Charles IV : les derniers capétiens” de Christelle Balouzat-Loubet, ou encore “Le baptême de Clovis” de Bruno Dumézil.

La fabrique de l’écrivain national

De la période du romantisme à la fin des années 60, on ne compte plus les écrivains qui ont incarné la figure du génie national. Anne-Marie Thiesse étudie, dans une perspective comparatiste, le rapport des littératures à la nation. C’est aussi le cas de Régis Debray, qui dans “Du génie français”, propose une comparaison audacieuse entre Stendhal et Hugo pour savoir qui de l’un ou de l’autre représente la quintessence de l’esprit français. Quant à Gisèle Sapiro, ce sont les relations entre les écrivains et la politique qu’elle retrace, ouvrant ainsi une réflexion sur la responsabilité des intellectuels au sein de la nation.

Nos incontournables en sciences humaines

Nous vous proposons dans notre nouvelle vitrine de revenir sur l’année écoulée et sur les parutions importantes en Sciences Humaines : De l’Histoire à la philosophie, et de  la sociologie à l’anthropologie, retrouvez les grand titres incontournables et ceux que nous avons eu plaisir à vous faire découvrir. Du “Désirer, désobéir” de Georges Didi-Huberman (Minuit) au “Détail du monde” de Romain Bertrand (Seuil) en passant par la somme de Gérard Noiriel, “Une histoire populaire de la France” (Agone), autant de lectures dans lesquelles se plonger durant l’été…

Les ingénieurs du chaos

A l’occasion de la parution de l’ouvrage de Giuliano Da Empoli, “Les ingénieurs du chaos” (Lattès), nous consacrons une vitrine à cette problématique très contemporaine des rapports entre politique et nouvelles technologies, nationalisme et algorithmes. Des rapprochements parfois troubles entre pouvoir étatique et pouvoir commercial et où se mêlent allègrement corruption, fausses nouvelles et post-vérité. Une situation que décrit très bien également Myriam Revault d’Allones dans “La faiblesse du vrai” (Seuil) ou encore Eric Sadin dans “La vie algorithmique” (L’Echapée)