Octobre 1917

Nous poursuivons notre cycle de vitrines autour de l’année 1917, avec une nouvelle présentation consacrée majoritairement à la Révolution Russe. De la fabuleuse entreprise historique de Yuri Slezkine, “La maison éternelle”, à la nouvelle biographie consacrée à Staline par Oleg Khlevniuk, retrouvez tout un choix d’ouvrages autour de ces années révolutionnaires et la montée du pouvoir bolchévique.

Histoire globale

De nombreux ouvrages viennent nous rappeler la place qu’occupe désormais l’histoire globale dans la discipline historique. Si “L’Histoire mondiale de la France” a occupé le devant de la scène l’année dernière, il faudra compter en cette rentrée avec deux ouvrages importants, “L’Histoire du monde au XIX” dirigé par Pierre Singaravelou et Sylvain Venayre, et surtout “Europa, notre histoire”, ambitieuse histoire européenne, autour de laquelle nous organiserons une rencontre le 25 octobre prochain

Au fil des « années sida »

A l’occasion de la sortie du film de Robin Campillo “120 battements par minute”, nous consacrons une vitrine aux années sida dans laquelle essais historiques et politiques et littérature se mêlent. Outre l’histoire de l’association Act Up racontée par Didier Lestrade, ou le très original ouvrage d’Elisabeth Lebovici, “Ce que le sida m’a fait”, retrouvez un choix de textes littéraires parmi lesquels le très beau “Le fil” de Christophe Bourdin

Les migrants au miroir de la littérature

La question migratoire s’invite chez les écrivains. Au printemps dernier, Patrick Chamoiseau publiait “Frères migrants”, une réflexion originale et poétique sur une problématique qui hante notre actualité. C’est aujourd’hui Marielle Macé qui nous invite dans “Sidérer, Considérer” à porter un autre regard sur les migrants, plus empreint d’empathie et de considération. Sur le même thème,  c’est aussi l’occasion de rappeler le très beau texte publié il y a quelques temps par Maylis de Kerangal “A ce stade de la nuit”

De la pédagogie

A cette époque de l’année, la question scolaire et du devenir de l’école s’installe comme un sujet incontournable de la rentrée. Il faut donc saluer la réédition dans la collection “Bouquins” du “Dictionnaire de pédagogie” de Ferdinand Buisson, ainsi que la première parution d’un “Que-sais je ?” sur “La pédagogie Montessori”. Autre grande figure de la pédagogie, Célestin Freinet, dont Emmanuel Saint-Fuscien nous rappelle le parcours dans un ouvrage passionnant.

L’Italie des « années de plomb »

Sombres décennies que ces années 70 et 80 en Europe, et plus particulièrement en Italie. Des engagements révolutionnaires à la radicalisation politique, ces « années de plomb » ont laissé dans la société italienne des cicatrices qui ne cessent de se ré-ouvrir. Une vitrine historique qui fait également la part belle aux romanciers italiens qui très tôt ont su s’emparer de ces brûlantes années.

Des mets et des mots

La cuisine n’est pas qu’affaire de recettes. C’est aussi une affaire de parler. Et les gourmands eux-mêmes ont construit un trésor de mots succulents. C’est ce lien entre art culinaire et art d’écrire que se propose d’explorer notre vitrine thématique. De Brillat-Savarin en passant par de belles fictions culinaires comme “Le festin de Babette” de Karen Blixen ce sont les multiples aspects du discours gastronomique que nous vous invitons à parcourir.

Les Années 70′

Bouleversantes ou révolutionnaires, les années 70 ont essaimé dans le temps folles expériences et métamorphoses spectaculaires de la société et des moeurs. C’est aussi une décennie de pensée où les plus grands penseurs, historiens ou psychanalystes ont redéfini pour nous notre manière d’appréhender le monde et la politique. Une vitrine aux couleurs psychadéliques, radicalement philosophique.

Le nouveau monde du travail

Depuis quelques décennies, le travail a connu un ensemble d’évolutions et de bouleversements sans précédent. De la précarisation à “l’ubérisation” c’est toute la société qui doit se repenser au sein de la valeur “travail”. L’occasion de cette nouvelle vitrine est également d’interroger les dérives d’un tel processus, de la souffrance au travail à la pensée managériale, en passant par l’épineuse question du revenu universel.

L’envers du rêve américain

La figure du hobo hante l’imaginaire américain en tant que symbole de liberté et d’insoumission. Hautement romanesque, leur vie d’errance a souvent inspiré de nombreux romanciers qui ont plus ou moins idéalisé leur existence. Jim Tully et Jack Black ont eux-même vécu en marginaux, sans cesse sur les routes et éventuellement poursuivis par la police. Leurs aventures plongent le lecteur dans un monde aussi flamboyant que sombre, peuplé de figures incroyables et se transforment en véritable manuel de critique sociale.