Pierre Guyotat à l’honneur

Avec “Idiotie”, Pierre Guyotat vient de publier l’un des plus beaux livres de la rentrée. Une autobiographie singulière dans laquelle il évoque dans une prose poétique envoûtante ses années de formation entre 18 et 22 ans. Paraît simultanément un essai de Julien Lefort-Favreau, l’occasion également de lire ou  relire l’un de ses livres phares et scandaleux, “Eden Eden Eden”, salué en son temps par Michel Foucault et Roland Barthes. Nous recevrons Pierre Guyotat le jeudi 18 Octobre à 18h30.

 

Aurais-je été résistant ou bourreau ?

Qu’est-ce qui fait basculer un individu du bon ou du mauvais côté de l’Histoire ? C’est à cette question que tentait de répondre brillamment Pierre Bayard dans sa fiction théorique “Aurais-je été résistant ou bourreau ?”. Même interrogation chez l’écrivain espagnol Javier Cercas qui dans “Le monarque des ombres” brosse le portrait de son grand oncle Manuel Mena mort à 19 ans lors de la bataille de l’Ebre du côté des franquistes. On retrouve aussi ce questionnement chez Fernando Aramburu dans “Patria”, un roman ample qui tend un implacable miroir à ceux qui pratiquent la violence armée et à ceux qui la subissent.

La collection Totem

La collection de semi-poches des éditions Gallmeister fête son centième titre. C’est l’occasion rêvée de vous replonger dans leurs auteurs de prédilection tels que David Vann, Rick Bass ou encore Trevanian. Que vous aimiez les grands espaces sauvages ou des atmosphères plus sombres, vous saurez trouver le roman qui vous convient !

A la conquête de l’Ouest

Dans l’imaginaire collectif, la représentation de la conquête de l’ouest est plutôt associée au genre cinématographique. Qui n’a pas vu de western où John Wayne poursuit sans relâche les hors-la-loi et les indiens ? Pourtant ces films sont pour la plupart l’adaptation de romans et nombreuses sont les fictions qui s’inspirent encore aujourd’hui de cette période où l’Amérique était un vaste territoire vierge à découvrir.

La Quinzaine Pléiade

Simone de Beauvoir fait son entrée dans la Pléiade avec la parution de ses “Mémoires”. Pour marquer cet évènement et accompagner la traditionnelle opération de la “Quinzaine”, un magnifique album lui est consacrée et offert pour l’achat de trois volumes. Signalons aussi les dernières parutions avec le dernier volume des oeuvres de Stevenson, une nouvelle et magnifique édition des “Misérables” de Victor Hugo ainsi que les oeuvres de Kierkegaard qui fait lui aussi son entrée dans la prestigieuse collection.

Le Mai 68 des écrivains

Mai 68 : la contestation saisit des pans entiers de la société. Difficile pour les écrivains, en particulier d’avant-garde de rester à l’écart de ce grand ébranlement de l’ordre symbolique. Boris Gobille retrace dans un livre très documenté cet engagement des écrivains à cette période charnière. Parmi eux, Maurice Blanchot fut très actif, lui qui est considéré comme un écrivain du retrait et du silence. Jean-François Hamel porte un éclairage inédit sur cette période peu connue de la vie de Blanchot dont Folio publie par ailleurs les textes politiques qu’il rédigea en Mai 68. Nous reçevrons Boris Gobille et Jean-François Hamel le Mardi 22 Mai à 18h30.

Angela Carter

Difficile de résumer l’oeuvre de l’auteure anglaise Angela Carter morte prématurément en 1992 à 51 ans. A la fois très réalistes et fantastiques, ses romans entraînent le lecteur dans un monde bizarre, magique et sensuel. Alors que les éditions Inculte publient un de ses textes les plus foisonnant, Bourgois réédite plusieurs de ses titres dans leur collection de poche.

John Fante en poche

Il était devenu impossible depuis quelques temps de trouver le moindre titre de John Fante disponible en format poche. La plupart le sont à nouveau dans la collection 10×18 et c’est donc avec un grand plaisir que nous pouvons nous replonger dans les aventures tragi-comiques de l’inoubliable Arturo Bandini.