Giono Furioso

A l’approche du cinquantenaire de la disparition de Jean Giono nous vous proposons de redécouvrir sur nos tables cet écrivain génial et inventif à la prolifique carrière. Dans “Giono furioso”, Emmanuelle Lambert s’attache quant à lui  à nous faire découvrir ce qui se cache derrière l’image de l’écrivain provençal. Une belle occasion aussi de lire ou de relire ses chefs d’oeuvre tels que “Le hussard sur le toit” ou “Un roi sans divertissement”.

Patrick Modiano

A l’occasion de la parution du nouveau roman de Patrick Modiano, “Encre sympathique” qui relate la quête d’un homme sur les traces d’une femme disparue, nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir l’oeuvre de cet écrivain de la mémoire et de l’oubli, prix Nobel de littérature 2014. Une belle occasion pour se plonger dans le très émouvant “Dora Bruder” ou encore “Rue des boutiques obscures”, prix Goncourt 1978.

La fabrique de l’écrivain national

De la période du romantisme à la fin des années 60, on ne compte plus les écrivains qui ont incarné la figure du génie national. Anne-Marie Thiesse étudie, dans une perspective comparatiste, le rapport des littératures à la nation. C’est aussi le cas de Régis Debray, qui dans “Du génie français”, propose une comparaison audacieuse entre Stendhal et Hugo pour savoir qui de l’un ou de l’autre représente la quintessence de l’esprit français. Quant à Gisèle Sapiro, ce sont les relations entre les écrivains et la politique qu’elle retrace, ouvrant ainsi une réflexion sur la responsabilité des intellectuels au sein de la nation.

En Angleterre, avec Jonathan Coe

Vive le Brexit ! C’est presque ce qu’on a envie de dire à la lecture du dernier roman de Jonathan Coe tant sa plongée dans la folle vie politique récente de son pays est jubilatoire. C’est avec un immense plaisir que nous retrouvons la famille Trotter pour de nouvelles aventures où l’intime et le politique sont plus que jamais entremêlés, pour le pire comme le meilleur.

Hommage à Joseph Kessel

En juillet 1979 disparaissait Joseph Kessel. Aventurier, aviateur, résistant, grand reporter…l’homme a cumulé les activités et les engagements. Ceux-ci ne cesseront de nourrir une oeuvre littéraire foisonnante et variée marquée par un profond humanisme. Pour cet anniversaire, les éditions Plon publient “Le dictionnaire amoureux de Joseph Kessel” par Olivier Weber tandis que Texto réédite les séries de ses grands reportages.

Nos incontournables de l’année

La saison littéraire qui s’achève s’est avérée riche en découvertes et en auteurs confirmés et c’est un petit tour d’horizon de nos lectures, qui fait écho à notre vitrine des livres de l’été, que nous vous proposons.
Lire la suite : http://www.librairie-compagnie.fr/billet/123

Romain Gary en Pléiade

Romain GARY fait son entrée dans “La Pléiade” avec la parution de deux volumes de “Romans et récits”. Pour marquer cet événement et accompagner la traditionnelle opération de la Quinzaine, un magnifique album rédigé par Maxime Decout lui est consacré et offert pour l’achat de trois volumes de la collection. A cette occasion, nous recevrons pour une rencontre, le jeudi 23 mai à 18h30, Mireille Sacotte, Maxime Decout et Denis Labouret.

La collection « Bouquins »

Voilà quarante ans que la collection “Bouquins” existe aux éditions Robert Laffont. Afin de marquer cet événement, le célèbre couturier Christian Lacroix a prêté ses talents pour offrir de nouvelles couvertures à dix titres collectors. Extrêmement colorées, combinaison de collages, dessins et graffitis, elles donnent une seconde jeunesse aux classiques de cette collection.

Autour de Kafka

Trois textes récemment publiés viennent affiner notre lecture de Franz Kafka et prouver une fois de plus son indéniable modernité. Les éditions Kimé rassemblent dans l’ouvrage “Traduire Kafka” les textes de Blanchot consacré à l’auteur ainsi que ses traductions. Stéphane Mosès se concentre lui sur quatre de ses récits les plus énigmatiques. Quant à Esposito Torrigiani, c’est par le chemin du roman qu’il évoque un Kafka étonnamment vivant et humain.

Aimé Césaire

Les éditions Jean-Michel Place viennent de publier le cinquième et dernier volume des écrits politiques du poète martiniquais. C’est l’occasion de se replonger dans cette oeuvre protéiforme où tous les genres servent l’expression d’un idéal profondément humaniste et porteur d’espoir, à l’image de l’un de ses textes emblématiques,“Cahiers d’un retour au pays natal”. A découvrir également la biographie que Véronique Corinus consacre au poète.