Rouge : Art et utopies au pays des Soviets

Le Grand Palais consacre une exposition à la production artistique russe pendant les premières décennies qui ont suivi la Révolution d’Octobre. Outre le très complet catalogue Rouge, on se plongera dans les textes du cinéaste Dziga Vertov que viennent de retraduire les Presses du Réel et dans les Écrits de Malévitch, somme incontournable pour saisir la force du mouvement des avant-garde des années 20 et 30. Ces ouvrages et bien d’autres sont à retrouver dans notre nouvelle vitrine thématique.

Les éditions Verdier : 40 ans

Nous consacrons une vitrine et notre dernier billet aux éditions Verdier qui célèbrent cette année leur quarante ans. Une belle occasion de se plonger dans ce riche catalogue où voisinent Pierre Michon, Mathieu Riboulet, Pierre Bergounioux, Jean-claude Milner ou encore Carlo Ginzburg parmi tant d’autres. Pour marquer cet anniversaire, nous organisons d’autre part deux rencontres en compagnie des éditions verdier : nous recevrons le 3 Avril Giorgio Agamben et Jean-baptiste Brenet pour “Intellect d’amour” et le 18 Avril Marielle Macé pour “Nos cabanes” qui dialoguera avec Michel Naepels qui publie à l’EHESS “Dans la détresse, une anthropologie de la vulnérabilité”.

L’Allemagne, une difficile reconstruction

Nous célébrons cette année les 30 ans de la chute du mur de Berlin. Une belle occasion pour se pencher, dans notre vitrine et sur nos tables, sur l’histoire tumultueuse de l’Allemagne de la fin de la seconde guerre mondiale à nos jours. Nombreux sont les écrivains de Günter Grass à Christoph Hein qui ont fait de leurs oeuvres le miroir de cette histoire. Ainsi des auteurs de polars comme Cay Rademacher (que nous recevons le 28 Mars) qui fait de Hambourg le théâtre d’une nouvelle ère dans l’histoire de l’Allemagne d’après-guerre.

Du sport et de la litterature

Le base-ball et la boxe, voilà deux sports érigés au rang de religion aux Etats-Unis ! Plus ou moins romanesques, “Les frères K” de David James Duncan et “ Ce que cela coûte” de Wilfred Charles Heinz  abordent les thèmes de la gloire, de l’échec et du dépassement de soi. Quant à Jérome Charyn, il aborde avec “Joe Dimaggio” la destinée d’une véritable icône sportive (à défaut d’avoir aussi été l’un des maris de Marilyn Monroe)

De l’Amérique en crise

Au croisement de l’enquête journalistique et du récit personnel, “Janesville” de Amy Goldstein et “Nomadland” de Jessica Bruder se penchent sur l’Amérique industrielle en crise, celle des laissés-pour-compte et des travailleurs pauvres. Nombreux sont les auteurs à s’être intéressés au sort peu enviable de la classe ouvrière américaine, au premier rang desquels Upton Sinclair et son chef-d’oeuvre, “La Jungle”.

Demain l’Europe

A l’approche des élections européennes il est salutaire de se plonger dans les écrits de romancier et philosophes. Ainsi de Robert Menasse qui dans “La capitale” fait de la construction de l’Europe un enjeu romanesque, oscillant sans cesse entre le burlesque et la gravité. Ou encore de Jean-François Billeter qui plaide pour une république européenne. Sans oublier les “Paroles d’un européen” de Stefan Zweig qui rassemble les textes du grand écrivain autrichien sur cette question d’une brûlante actualité.

La disparition d’une conscience : Amos OZ

L’ écrivain israélien, Amos Oz, mémoire de la construction de deux états, vient de nous quitter début janvier. Il venait juste de publier chez Gallimard, Chers fanatiques, un essai au titre évocateur. Il est l’auteur du célèbre Une histoire d’amour et de ténèbres, qui se dévore entre rires et larmes et qui se veut autant roman autobiographique que biographie d’Israël. Si l’on souhaite le (re)découvrir, il faut lire aussi son dernier roman, Judas, un huis clos dont Jérusalem est le héros et l’âme perdue.

Révoltes paysannes

A l’occasion de la parution du nouveau roman de Eric Vuillard « La guerre des pauvres » (Actes Sud), nous consacrons une vitrine aux révoltes paysannes. De la guerre des paysans allemands menée par Thomas Müntzer, aux jacqueries et croquants décrits par Yves-Marie Bercé, en passant par le mouvement des niveleurs et jusqu’aux revendications les plus actuelles, une vitrine à l’actualité brûlante.

Nos vitrines de Noël : Littérature classique

Dumas, Verne, Bove, Chesterton, Steinbeck ou encore Borges et ses conférences passionnantes sur le tango, autant d’auteurs qui font aujourd’hui figure de classique et dont nous vous proposons une sélection dans notre vitrine. Une belle invitation à se plonger dans le cycle des Solal d’Albert Cohen en Quarto ou dans la magnifique édition en fac-similé d’”Alcools” d’Apollinaire.

Nos vitrines de Noël : Littérature contemporaine

Si de nombreux auteurs confirmés ont publié un roman en cette rentrée 2018, celle-ci a été aussi riche en découvertes à travers de nombreux premiers romans remarquables. Retrouvez dans notre vitrine de littérature française et étrangère une sélection de nos conseils et de nos meilleures ventes qui pourra satisfaire tous les goûts !