Voyage & Anthropologie

“Je hais les voyages et les explorateurs”. C’est accompagnés de cette phrase qui ouvre les “Tristes Tropiques” de Lévi-Strauss que nous vous convions à découvrir notre nouvelle thématique autour du voyage et de l’anthropologie. Un voyage au long cours et parfois ambigu sur les relations qui se nouent entre découvreurs et découverts..

Forces et splendeurs de la nature

Des vastes territoires, domaine des animaux sauvages, où règnent le froid, les tempêtes, les aurores boréales, des zones arides fascinantes et mystérieuses, toutes ces splendeurs de la nature, propices aux rêveries, sont source féconde d’inspiration pour les écrivains. De Rousseau à Walden, en passant par Monod, Sepulveda ou encore Tesson, découvrez comment ils ont franchi les taïgas, les steppes, les déserts, les forêts et bien d’autres aventures…

Les adolescents

Souvent incarnation de la révolte ou de la rébellion, la figure de l’adolescent hante la littérature. Quoi de plus passionnant que cette période instable où la personnalité se façonne et s’affermit ? De Stendhal à Duras sans oublier Gide ou encore Salinger, replongez vous dans les tourments et les joies de cet âge si particulier.

Nos vitrines d’été

Chaque année, nous vous proposons pour la période estivale des vitrines thématiques qui sont autant de plongées en littérature, en Histoire en beaux-arts ou en sciences humaines, comme autant d’univers à parcourir.

De l’intelligence artificielle

Alors que le monde de la robotique ne cesse de se développer, y compris dans ses rapports et ses interactions avec l’homme, nous consacrons une présentation d’ouvrages autour de l’épineuse question de l’intelligence artificielle. Vous y retrouverez l’essai de Catherine Malabou, “Métamorphoses de l’intelligence”, celui de Jean-Gabriel Ganascia, “Le mythe de la singularité”, ou encore le très original “L’empire cybernétique” de Céline Lafontaine.

La Quinzaine de la Pléiade

Shakespeare, Vargas Llosa ou encore Henry James : voici les dernières parutions dans la Pléiade alors que commence la traditionnelle quinzaine qui offre un album pour l’achat de trois volumes. Cette année, afin de saluer le cinq centième anniversaire de sa mort, il est consacré à Shakespeare et concocté par Denis Podalydès.

Annie ERNAUX

Le mercredi 18 mai, nous recevons Annie Ernaux pour la parution de son nouveau roman “Mémoire de Fille”. C’est l’occasion pour nous de remettre en avant toute l’oeuvre de cette auteure majeure de notre littérature contemporaine.

De l’école

La rentrée apporte, comme tous les ans, nombre d’ouvrages autour de l’école, du savoir ou de la lecture. Nous consacrons une large présentation à ces essais, réflexions ou témoignages, à l’image de la passionnante enquête de Sandrine Garcia et Anne-Claudine Oller : « Réapprendre à lire » (Seuil) ou des propositions avancées par François Dubet et Marie Duru-Bellat dans « Dix propositions pour changer d’école » (Seuil)

                                     

Quand l’art investit la ville

Le temps de la clandestinité est révolu pour le street art; désormais, les oeuvres s’exposent au grand jour avec la bénédiction des pouvoirs publics. En témoignent ces deux projets monumentaux, la “Tour Paris 13” et “Djerbahood”, où les artistes les plus réputés ont été invités à s’emparer respectivement d’une tour de neuf étages juste avant sa démolition et d’un village séculaire abandonné au coeur de l’île de Djerba. Dans son essai “L’art à même la ville”, Marie Escorne revient sur la manière dont les artistes ont investi la ville, de Matta-Clark à Buren en passant par JR, bien au-delà du seul street art.

  

Classiques du Polar

Pour notre plus grand plaisir, les Editions Omnibus poursuivent leurs publications des grands auteurs classiques du polar et du roman noir anglo-saxon. Outre Raymond Chandler et Dashiell Hammett, retrouvez dans le rayon “Polar”  les mystérieux romans de Margaret Millar, l’oeuvre culte de Vera Caspary : “Laura” qui inspira le film d’Otto Preminger, ou encore l’inénarrable Albert Campion, héros désopilant de Margery Allingham.