Pour redécouvrir Katherine Mansfield

Katherine Mansfield fait partie de ces immenses nouvellistes dont on a tendance à oublier le talent et l’influence. Virginia Woolf ne cessera d’ailleurs jamais de rendre hommage à son écriture extrêmement précise et sensible. La publication de recueils de nouvelles inédites et une nouvelle traduction de la “Garden-party” viennent confirmer que l’oeuvre de cette auteure constitue l’un des sommets du genre.

Des Femmes

Les Editions des Femmes font paraître dans un format poche renouvelé deux textes classiques de leur catalogue : “Le féminisme irréductible” de Catharine Mackinnon et le célèbre “Femmes, race et classe” de Angela Davis. L’occasion de remonter aux sources de la pensée féministe nord-américaine. À noter également dans la même collection l’ouvrage de Elena Gianini Belotti, “Du côté des petites filles” qui, plus de quarante ans après sa parution, reste toujours d’une grande actualité.

Autour de Melville

Certains textes du grands romancier américain Herman Melville étaient indisponibles depuis longtemps. Les éditions Gallimard s’emploient donc à publier à nouveau dans leur collection Imaginaire “Pierre ou les Ambiguïtés” et “Vareuse-blanche”. Parallèlement à ces deux romans, paraît le magnifique texte de Giono intitulé “Pour saluer Melville”, véritable exercice d’admiration pour l’homme et son oeuvre.

L’image en question

La question de l’image est au cœur de l’esthétique contemporaine. Parmi les derniers essais parus, L’imagement de Jean-Christophe Bailly s’intéresse aux processus qui conduisent aux images, tandis que Le plaisir des images de Maxime Coulombe interroge leur pouvoir mémoriel et affectif. Ils font suite à l’ouvrage de référence de Georges Didi-Huberman, Devant l’image, qui à l’aube des années 90 avait ouvert cette réflexion cruciale, sans cesse renouvelée depuis.

Regards sur Israël

Trois ouvrages nouvellement parus interrogent la politique israélienne contemporaine, “31° Nord, 35° Est” de Khalil Tafakji s’attache à décrire la colonisation sous le prisme géographique, “Le mur et la porte” de Michael Sfard revient quant à lui sur les batailles juridiques générées par cette même colonisation, enfin “L’État d’Israël contre les juifs” de Sylvain Cypel dans lequel l’auteur s’interroge sur la loi israélienne qui entérine aujourd’hui la coexistence de deux types de nationalités.

Mathieu Riboulet

Porté par une prose poétique envoûtante, le dernier texte posthume de Mathieu Riboulet entrecroise avec brio l’intime et les soubresauts tragiques de l’année 2015. Pour accompagner cette publication, les éditions Verdier font paraître un livre d’hommage ”Compagnie de Mathieu Riboulet” consacré à cet écrivain disparu trop tôt qui a marqué de son empreinte la littérature contemporaine. Une belle occasion pour lire ou relire l’un de ses livres phares “Entre les deux, il n’y à rien”.

Quelle « époque épique » !

“Le temps est la matière vive de l’Histoire. Ainsi sont nés les époques, les périodes ou les âges de notre histoire.“ Notre nouvelle vitrine s’inspire de l’ouvrage collectif dirigé par Dominique Kalifa, “Les noms d’époque” et propose un ensemble d’ouvrages autour de la question du temps en Histoire et du découpage historique, à l’image de l’essai de Jean Leduc, “Les historiens et le temps” ou celui de Jacques Le Goff, “Faut-il vraiment découper l’histoire en tranches ?”

Le Drapé

Le Musée des Beaux Arts de Lyon consacre une exposition autour du thème du drapé. Il publie à cette occasion un catalogue sur ce motif qui traverse l’histoire de l’art grâce à différentes techniques telles le dessin, la sculpture et la peinture, et, plus récemment, la danse ou la vidéo. Une lecture qui pourra se prolonger par le dernier texte de Didi-Huberman sur le drapé, “Ninfa Dolorosa”, ou la monographie consacrée à Ernest Pignon-Ernest : “Situations ingresques”.

Les cinquante ans de la collection Points

La collection de poches Points fête ses cinquante ans. Ainsi un certain nombre de titres emblématiques voit leur couverture repensée ainsi qu’un bon nombre de leurs succès les plus récents. Une bonne occasion de redécouvrir cette collection incontournable qui vous permet de vous offrir à petit prix Di Lampedusa, Mankell ou encore Agota Kristof

Albert Camus

Il y a soixante ans, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. Jamais l’aura de son oeuvre n’aura été ternie et Camus reste un des auteurs les plus lu et étudié aujourd’hui. Deux ouvrages, un essai de Vincent Duclert et un abécédaire viennent enrichir et compléter notre approche d’un homme et d’une pensée plus que jamais d’actualité.