L’Ethique

C’est un évènement ! Les Editions PUF publient le quatrième volume des oeuvres complètes de Spinoza, et il s’agit de l’Ethique. Dans une traduction de Pierre-François Moreau, l’édition critique du texte a profité de l’apport de nombreux spécialistes du philosophe. L’occasion de revenir sur le dernier texte de Pierre Macherey “Sagesse ou ignorance : la question de Spinoza” ou encore la passionnante enquête de Maxime Rovère : “Le clan Spinoza”

Henry James

Figure majeure de la littérature du XIXè siècle, Henry James s’est essayé à tous les genres de la nouvelle aux récits de voyages. Deux parutions viennent enrichir notre perception de cette oeuvre foisonnante. “Voyages d’une Vie” permet de nous promener entre l’Italie, l’Angleterre et l’Amérique alors que “La Princesse Casamassima” nous fait découvrir un James plus politique et social. N’oublions pas qu’il est l’auteur de “Portrait de Femme”, chef-d’oeuvre de roman psychologique.

La collection Quadrige

Pour l’achat de deux volumes dans la collection Quadrige, les Editions PUF vous offrent un carnet de notes qui arbore le rouge emblématique de la collection. L’occasion de parcourir un catalogue toujours plus riche, dans une large présentation sur nos tables. Retrouvez parmi les nouveautés le “Cabinet de curiosités sociales” de Gerald Bronner, la réédition de “La loi naturelle et les droits de l’homme” de Pierre Manent, ou encore “Les barbares” de Bruno Dumézil.

Kessel en Pléiade

La Quinzaine de la Pléiade est consacrée cette année à un grand écrivain souvent dénigré par la critique parce que trop grand public : Joseph Kessel, dont deux volumes de “Romans et récits” paraissent ces jours ci ainsi qu’un album illustré qui lui est consacré (offert pour l’achat de trois volumes). Signalons par ailleurs les deux principales nouveautés du premier semestre, “Le grand meaulnes” d’Alain-Fournier et une anthologie des romans de Jean Giono autour d’”Un roi sans divertissement”.

Le polar israélien

Le nouveau roman de Dror Mishani  “Une deux trois” est un roman psychologique puissant qui nous entraîne dans la société moderne et animée de Tel-Aviv mais où les tensions et les préjugés sont toujours présents. L’occasion pour nous de vous faire découvrir plus avant le dynamisme des romans policiers israéliens avec notamment les récents : “La mort du khazar rouge” de Shlomo Sand ou “Unité 8200” de Dov Alfon.

L’Ensauvagement

“Ensauvager” doit s’entendre comme «rendre à nouveau sauvage», c’est-à-dire qualifier des lieux ou des activités marqués par un retour à la nature. Nous mettons en avant un grand nombre d’ouvrages qui abordent cette question du rapport entre l’humain et la nature, ainsi les “Manières d’être vivants” de Baptiste Morizot, l’essai de Nicolas Gilsoul sur les “Bêtes de ville” ou encore l’étrange “Dossier sauvage” de Philippe Artières.

Pour redécouvrir Katherine Mansfield

Katherine Mansfield fait partie de ces immenses nouvellistes dont on a tendance à oublier le talent et l’influence. Virginia Woolf ne cessera d’ailleurs jamais de rendre hommage à son écriture extrêmement précise et sensible. La publication de recueils de nouvelles inédites et une nouvelle traduction de la “Garden-party” viennent confirmer que l’oeuvre de cette auteure constitue l’un des sommets du genre.

Des Femmes

Les Editions des Femmes font paraître dans un format poche renouvelé deux textes classiques de leur catalogue : “Le féminisme irréductible” de Catharine Mackinnon et le célèbre “Femmes, race et classe” de Angela Davis. L’occasion de remonter aux sources de la pensée féministe nord-américaine. À noter également dans la même collection l’ouvrage de Elena Gianini Belotti, “Du côté des petites filles” qui, plus de quarante ans après sa parution, reste toujours d’une grande actualité.

Autour de Melville

Certains textes du grands romancier américain Herman Melville étaient indisponibles depuis longtemps. Les éditions Gallimard s’emploient donc à publier à nouveau dans leur collection Imaginaire “Pierre ou les Ambiguïtés” et “Vareuse-blanche”. Parallèlement à ces deux romans, paraît le magnifique texte de Giono intitulé “Pour saluer Melville”, véritable exercice d’admiration pour l’homme et son oeuvre.

L’image en question

La question de l’image est au cœur de l’esthétique contemporaine. Parmi les derniers essais parus, L’imagement de Jean-Christophe Bailly s’intéresse aux processus qui conduisent aux images, tandis que Le plaisir des images de Maxime Coulombe interroge leur pouvoir mémoriel et affectif. Ils font suite à l’ouvrage de référence de Georges Didi-Huberman, Devant l’image, qui à l’aube des années 90 avait ouvert cette réflexion cruciale, sans cesse renouvelée depuis.